FC Barcelone : les malheurs de Griezmann

Antoine Griezmann et le FC Barcelone, une histoire qui peine à décoller. Depuis son arrivée en Catalogne, la mayonnaise n’a pas vraiment pris entre l’attaquant des bleus et le club Blaugrana. Des difficultés qui peuvent facilement s’expliquer selon les observateurs.

Jouez sur les meilleurs sites de paris sportif de 2022

Vbet Sport

Bonus

100 €

Betclic Sport

Bonus

100 €

Bwin.fr

Bonus

120 €

Netbet.fr

Bonus

100 €

Betway.fr

Bonus

100 €

Entre le Griezmann de l’Atletico Madrid et celui du FC Barcelone, il existe carrément un monde d’écart. Entre des difficultés évidentes d’adaptation et un positionnement plus que suspect sur le terrain, le Français peine à convaincre et est souvent sujet au débat houleux. Dans les vestiaires, dans la presse, et chez les dirigeants barcelonais, le cas Griezmann divise. Tout le monde à quelque chose à dire.

Selon Omar Da Fonseca, consultant pour beIn Sports, Antoine Griezmann joue avec la peur au ventre : « Il est dans la crainte de mal faire, tout le temps dans la prudence. Il limite son jeu, il contrôle son inspiration, il limite son intuition. On a l’impression qu’il joue en demandant la permission, il faut qu’il arrête ça !»

Dans l’ombre de l’imperatore Messi

Eric Olhats, son ancien conseiller a aussi son avis sur le sujet, pour lui le problème de Griezmann porte un nom : Lionel Messi. «Antoine est arrivé dans un club en grosse difficulté où Messi a des vues sur tout. Il est à la fois un empereur et un monarque et il n’a pas vu l’arrivée d’Antoine d’un bon oeil. Son attitude a été déplorable, il lui a fait ressentir. J’ai toujours entendu Antoine dire qu’il n’y avait pas de souci avec Messi, mais jamais l’inverse. C’est le régime de la terreur. Soit t’es avec lui, soit t’es contre lui. »

Si pour certains, les problèmes de Griezmann concerne donc sa relation avec le vestiaire, pour certains observateurs, le problème c’est le Barça lui-même. « Qu’est-ce qu’on peut lui trouver comme défaut dans une équipe qui tourne ? Aucun. Il est bon dans tous les registres. Ils sont rares, ces joueurs-là. Le problème ce n’est pas Griezmann, c’est le Barça. Que le club se remette d’abord à l’endroit.»

Tisser des relations avec l’avenir du Barça

L’avenir du Barça ce sont des jeunes comme Ansu Fati, Pedri, Trincao…D’ailleurs sur ce point le constat d’Emmanuel Petit est sans appel : « s’il n’a pas de relation avec certains, qu’il s’appuie sur la nouvelle génération qui arrive, ces jeunes qui sont en train de monter, d’éclore, et qui représentent l’avenir du Barça. Messi montre des signes d’agacement. Il est bouffé par l’extérieur, arrive en fin de contrat. Il n’appartient pas au passé, mais n’appartient pas, non plus, au futur. Petit à petit, Griezmann doit regagner de la confiance.»

Retour haut de page