Qatar 2022 : Belgique vs Canada + résumé du match

*** Dans ce résumé de la Belgique contre le Canada nous vous racontons les faits les plus importants de ce duel qui clôt une excellente journée de la quatrième journée de la Coupe du monde.

Jouez sur les meilleurs sites de paris sportif de 2022

Vbet Sport

Bonus

100 €

Betclic Sport

Bonus

100 €

Bwin.fr

Bonus

120 €

Netbet.fr

Bonus

100 €

Betway.fr

Bonus

100 €

Le football, c’est le jeu, mais ce sont les buts qui comptent…

Cette phrase est idéale pour définir le duel entre Belgique et Canada. Ce match était impressionnant. Dès la première minute, le Canada a sorti le grand jeu, Ils se sont battus pour le ballon comme si le match n’avait pas encore commencé. Ils ont toujours créé des situations à risque. Son jeu était rapide, fluide et avec une voie de passage. C’était presque parfait… Pourquoi ?

Parce qu’il lui manquait la chose la plus importante : l’objectif.

La Belgique n’a jamais su comment arrêter les Canadiens. En vitesse et en jeu collectif, les Belges ont toujours été inférieurs. La seule chose à laquelle ils ont pu s’accrocher était les éclairs de qualité de leurs individus, mais en tant que groupe, ils n’ont pas travaillé en équipe.

Si, du côté canadien, un joueur exceptionnel doit être mentionné, nous n’avons pas pu le faire. Leur jeu semblait être un récital de la meilleure musique entendue. Ils ont tous bien joué, ils ont tous bien joué. Contrairement à la Belgique, où il est plus qu’évident que leur figure est Courtois pour avoir empêché tous les buts que les Canadiens ont essayé de marquer, et pour l’arrêt du jour.

“S’ils ne le font pas, ils le font”.. C’était le plus grand crime du Canada, et la meilleure chance de la Belgique. L’efficacité est fondamentale dans le football. Si vous laissez trop de répit aux grandes équipes, elles en profiteront. C’est exactement pourquoi les Belges ont gagné par la plus petite des marges.

Résumé du match Belgique – Canada

Première mi-temps : un score trompeur

Le match a commencé de manière très équilibrée. La Belgique avait déjà atteint le but de son adversaire après 1′ et le Canada était dans la moitié de terrain de son adversaire une minute plus tard. Les 5 premières minutes du jeu se sont déroulées comme suit : une équipe arrivait et l’autre contre-attaquait. Typique.

Mais ce n’est qu’à la 7e minute que la Belgique commet sa première erreur dans la surface de réparation, et elle est sanctionnée par un penalty. Le score aurait été de 0-1 pour les Canadiens, mais c’était sans compter sur la perspicacité de Courtois, qui, à partir de ce moment-là, était inarrêtable. Le mur belge n’a pas déçu et a arrêté le penalty.

Le jeu se poursuit et plus il avance, plus le Canada devient supérieur à la Belgique. L’équipe européenne a eu beaucoup de mal, ne trouvant aucun espace pour faire une passe entre les lignes, rien. Rien. Les Américains s’approchaient de leur but à chaque minute. Le but canadien était déjà dans l’air, mais il n’est jamais arrivé.

Comme le veut le football, à la fin de la première mi-temps, une longue balle a pris la défense canadienne par surprise. Batshuayi a reçu cette balle et n’a pas réfléchi deux fois pour faire 1-0 pour la Belgique.

Dans le 45 + 2, le Canada a essayé de nouveau avec un tir au but qui est passé à côté. C’était la fin de la première mi-temps.

Deuxième mi-temps : le potentiel de bouleversement du Canada ?

Nous nous attendions tous à ce que ce match soit à égalité, d’autant plus que la capacité de finition des Canadiens était suprême. Les défenseurs, milieux de terrain et attaquants belges semblaient ne pas être dans le coup. Leurs esprits étaient ailleurs.

En raison du jeu inoffensif de l’équipe de Martinez, les fautes et les cartons jaunes ont commencé à leur tomber dessus. Le Canada était inarrêtable, Courtois vivait de sauvetage en sauvetage et le reste de l’équipe commettait des fautes et encore des fautes.

Le rythme était toujours le même, il n’y avait pas de changement.. Il n’y a eu qu’une seule situation qui aurait pu signifier une attaque prometteuse de la Belgique, mais elle a été immédiatement arrêtée.

Contrairement aux matchs précédents, celui-ci n’a pas été marqué par des arrêts de jeu. Et tant mieux pour les Belges, qui semblaient plus anxieux et imprécis que d’habitude. Ils semblaient même compter le temps jusqu’à la fin du match.

En tant que spectateurs de ce match, nous nous attendions à un match nul ou à une victoire du Canada, à une troisième surprise en Coupe du monde, mais cela n’est jamais arrivé. Les Canadiens ont perdu et les Belges ont pris les trois points.

Photo : Infobae | Courtois a empêché le Canada d’égaliser le score. En bref, il a été la star du match.

Points forts du match

  • L’arbitre hésite souvent à prononcer un penalty, une faute ou toute autre action qui pourrait changer le cours du match. Très imprécis et manquant d’autorité.
  • Ce match est l’un de ceux qui comptent le plus de cartons jaunes. Du côté belge, Carrasco, Meunier et Onana ont été mis en garde. Dans le cas des Canadiens, seuls Johnston a reçu un carton jaune.

Retour haut de page