La génération dorée des Belges est-elle encore bonne ? Ils pressent jusqu'à ce que le citron soit vide".

L'équipe néerlandaise affronte une fantastique génération de joueurs belges dans la Ligue des Nations vendredi soir, mais presque tous ont dépassé l'âge de 30 ans. L'équipe belge est-elle encore bonne ? "J'ai vu l'Argentine et le Brésil jouer cette semaine, les Belges ne peuvent plus courir comme ça."

Toby Alderweireld, Jan Vertonghen, Dries Mertens, Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne et Eden Hazard seront tous présents au Stade Roi Baudouin vendredi soir. Ils étaient également là il y a dix ans, lors d'une soirée d'été historique pour le football belge. Les Pays-Bas, vice-champions du monde, ont été battus 4-2, comme une sorte de changement de garde. Après cinq tournois finaux consécutifs manqués, la Belgique était soudainement le pays le plus fort du Benelux en matière de football.

Cette semaine encore, Alderweireld a qualifié cette victoire sur Orange de "coup d'envoi" pour une génération unique de joueurs belges. À l'époque, il était un jeune défenseur de l'Ajax, qui allait plus tard disputer les finales de la Ligue des champions avec l'Atlético de Madrid et Tottenham Hotspur. Mais aujourd'hui, le défenseur a 33 ans et joue dans des stades qataris vides avec Al Duhail SC.

Malgré cela, Alderweireld est toujours certain d'avoir une place dans la sélection belge. Comme tous les autres trentenaires : Mertens (35 ans), Vertonghen (35 ans), Witsel (33 ans), Hazard (31 ans), De Bruyne (30 ans) et Thomas Meunier (30 ans). Seul le gardien de but Thibaut Courtois (30 ans), blessé, manque à l'appel contre Orange.

"C'est l'ancienne morsure, avec encore beaucoup de qualités. Mais ils ne sont plus dans la progression, comme Orange. Les Belges sont gonflés", déclare Aad de Mos, qui, en tant qu'entraîneur en Belgique, a été champion avec le KV Mechelen et Anderlecht. Vendredi soir, De Mos est assis dans les tribunes du stade Roi Baudouin. "Si les Pays-Bas donnent du gaz, les Belges auront du mal."

15 août 2012 : la Belgique bat les Pays-Bas 4-2. C'est la percée d'une équipe belge talentueuse.


15 août 2012 : la Belgique bat les Pays-Bas 4-2. C'est la percée d'une équipe belge talentueuse.

15 août 2012 : la Belgique bat les Pays-Bas 4-2. C'est la percée d'une équipe belge talentueuse.

Photo : PNA

La défense est le talon d'Achille".

L'entraîneur Louis van Gaal a qualifié la Belgique de pays de premier plan, vendredi, lors de sa conférence de presse à Bruxelles. Les Belges ont encore la qualité pour devenir champions du monde, a-t-il déclaré.

Ce serait le dernier tour de la "génération dorée", bien que les médias belges aient déjà parlé d'une dernière chance avant le championnat européen de l'année dernière. L'aventure s'est ensuite terminée en quart de finale. Auparavant, les quarts de finale étaient également la destination finale de la Coupe du monde 2014 et du Championnat d'Europe 2016. Le point culminant a été le bronze de la Coupe du monde en 2018.

"Entre-temps, il y a une légère descente", déclare Yves Taildeman, qui suit l'équipe belge depuis des années pour le journal wallon. La Dernière Heure.

"L'opinion publique ici voit la Coupe du monde au Qatar comme une dernière chance de prix pour cette génération. La crainte est que Lukaku ou De Bruyne abandonnent après le Qatar, ce serait un coup dur. Maintenant, seule la défense est le talon d'Achille. Vincent Kompany s'est arrêté, Thomas Vermaelen aussi. En fait, il ne nous reste que Vertonghen, 35 ans, qui joue à un bon niveau à Benfica."

Jan Vertonghen lors de l'hommage de l'équipe belge à Bruxelles après le bronze de la Coupe du monde 2018.


Jan Vertonghen lors de l'hommage de l'équipe belge à Bruxelles après le bronze de la Coupe du monde 2018.

Jan Vertonghen lors de l'hommage de l'équipe belge à Bruxelles après le bronze de la Coupe du monde 2018.

Photo : Getty Images

C'est fini pour les Belges".

De Mos ne croit déjà pas à une dernière chance pour la Belgique au Qatar. "J'ai vu l'Argentine et le Brésil jouer cette semaine, les Belges ne savent plus courir. C'est fini, ils n'ont aucune chance pour le titre mondial."

Les Belges sont en grande partie responsables de cette situation, estime De Mos. "Sous la direction de l'entraîneur Roberto Martínez, c'était trop informel. Toujours le même groupe de joueurs. Voyez-le comme une rencontre sociale et essayez d'en tirer le maximum. La vraie déception de manquer un prix me manque."

"Ce serait différent avec nous. En Hollande, il y a plus de pression de la part des médias. Van Gaal met également la pression sur ses joueurs, alors que Martínez est plutôt l'ami du joueur. Il n'a pas fait de sélection."

Le résultat est que la Belgique pourrait avoir la sélection la plus âgée à la Coupe du monde à la fin de cette année. C'était déjà le cas lors du championnat d'Europe de l'année dernière, avec seulement deux joueurs de moins de 25 ans : Youri Tielemans (24) et Jérémy Doku (19).

Taildeman y voit le sort d'un petit pays comme la Belgique. "Au début de ce siècle, avec Kim Clijsters et Justine Henin, nous étions soudainement l'un des meilleurs pays de tennis au monde. C'est maintenant terminé. Il y a des vagues, même dans le football. Je ne pense pas que nous aurons une autre génération de footballeurs belges aussi bons dans les vingt ou trente prochaines années."

Déception chez les Belges après l'élimination au Championnat d'Europe en quart de finale contre l'Italie.


Déception pour les Belges après l'élimination au championnat d'Europe en quart de finale contre l'Italie.

Déception pour les Belges après l'élimination au championnat d'Europe en quart de finale contre l'Italie.

Photo : Getty Images

"Ce ne sera pas aussi grave qu'au début du siècle".

En revanche, la sélection belge avec Alexis Saelemaekers (22 ans) de l'AC Milan, Charles De Ketelaere (21 ans) du Club Brugge et Amadou Onana (20 ans) de Lille compte un peu plus de talents qu'au championnat européen.

"Avec de tels joueurs, la Belgique continuera à se qualifier pour les tournois finaux à l'avenir", prévoit Taildeman. "Non, ce ne sera jamais aussi mauvais qu'au début de ce siècle, lorsque nous avons manqué trois championnats européens et deux coupes du monde d'affilée. Les académies de jeunes sont devenues bien meilleures."

"Mais je pense que dans quelques années, nous serons déjà heureux si nous survivons à la phase de groupe d'un championnat européen ou d'une coupe du monde. Nous devons être réalistes. Ça ne peut plus durer."

De Mos : "En ce qui me concerne, ils devraient donner plus souvent leur chance à la nouvelle génération. C'est toujours Mertens, Carrasco et Alderweireld, les jeunes traînent un peu. Mais c'est Martínez. Il continue à presser jusqu'à ce que le citron soit vide."

Programme de la Ligue des Nations Pays-Bas et Belgique en juin

  • 3 juin à Bruxelles : Belgique-Pays-Bas
  • 8 juin à Cardiff : Pays de Galles-Pays-Bas
  • 8 juin à Bruxelles : Belgique-Pologne
  • 11 juin à Cardiff : Pays de Galles-Belgique
  • 11 juin à Rotterdam : Pays-Bas-Pologne
  • 14 juin à Rotterdam : Pays-Bas-Pays de Galles
  • 14 juin à Varsovie : Pologne-Belgique

Eden Hazard

Romelu Lukaku




Pariez sur les Meilleurs Bookmakers du 17 Juin 2024

Legendplay Sports

Legendplay Sports

Bonus

375 $CA

Powbet Sports

Powbet Sports

Bonus

100 CHF

ProntoBet Sports

ProntoBet Sports

Bonus

10 €
Vous êtes ici : Accueil > International > La génération dorée des Belges est-elle encore bonne ? Ils pressent jusqu’à ce que le citron soit vide”.