Une voie claire pour le Brésil et l’Argentine ? Les puissances européennes comme la France, l’Espagne et l’Allemagne arriveront au Qatar en plein marasme.

Même les champions en titre, avec toute leur artillerie, ne font peur à personne en ce moment et, à deux mois de l’ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA, l’UEFA n’est pas encore prête. Coupe du monde. Sa mauvaise forme ne la met pas en position de conserver le titre mondial.

Jouez sur les meilleurs sites de paris sportif de 2022

Vbet Sport

Bonus

100 €

Betclic Sport

Bonus

100 €

Bwin.fr

Bonus

120 €

Netbet.fr

Bonus

100 €

Betway.fr

Bonus

100 €

Les perspectives des grandes puissances du Vieux Continent ne semblent pas très encourageantes, surtout si on les compare au niveau affiché par les deux géants sud-américains.

Argentine possède un long record d’invincibilité qui le place aux portes de la Coupe du monde avec Lionel Scaloni sur le banc et Brésill’un des premiers qualifiés pour le Qatar 2022 ont également fait une offre pour le trophée et menacent de Europe.

Brésilqui a déplacé Belgique de la première place dans le classement des FIFAauront deux adversaires européens en forme dans leur groupe, Serbie y Suisseavec deux attaquants redoutables. Aleksander Mitrović a marqué 50 buts pour Serbie et les scores de Breel Embolo ont été décisives pour Suissequi ont à leur actif une victoire 2-1 contre Espagne.

LE CHAMPION FRANCE

Les champions en titre n’ont remporté qu’une seule victoire lors de leurs six derniers matches, malgré un effectif important. Il est difficile de tirer des conclusions après leurs deux derniers matchs, au cours desquels ils étaient privés de 14 joueurs pour cause de blessure. Au milieu de terrain, ils sont orphelins des absences de Paul Pogba et de N’Golo Kanté. L’espoir Eduardo Camavinga a connu une mauvaise première mi-temps lors de la défaite 2-0 contre le Danemark et sa présence dans le tournoi pourrait être compromise. Adrien Rabiot, Youssouf Fofana et Aurélien Tchouaméni pourraient être plus susceptibles d’être appelés aujourd’hui. Fofana a fait de bons débuts en équipe nationale contre l’Autriche, mais a perdu trop de ballons lorsqu’il a remplacé Camavinga contre le Danemark. Tchouameni n’a pas non plus été à la hauteur face aux Danois. Kanté se remet d’une blessure aux ischio-jambiers. Beaucoup pensent qu’il est un joueur clé pour la France.

L’équipe nationale d’Angleterre a désormais enchaîné six matchs sans victoire, ce qui constitue la pire série jamais enregistrée par l’équipe anglaise dans le cadre de la préparation d’une Coupe du monde. Des doutes sur le sélectionneur Gareth Southgate et certains de ses joueurs, notamment le défenseur Harry Maguire. Plusieurs membres de l’équipe ne jouent pas beaucoup pour leurs clubs ou sont inaptes, mais Southgate a dit qu’il avait confiance en eux, y compris plusieurs qui ont emmené l’Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde 2018 et en finale du Championnat d’Europe l’année dernière. La défense et l’absence d’un milieu de terrain créatif font partie des faiblesses de l’équipe. Les joueurs offensifs sont nombreux, mais l’Angleterre se repose trop sur son attaquant Harry Kane.

LA BELGIQUE, L’INCONTOURNABLE D’EUROPE

Après les matchs de la Ligue des Nations, une chose est devenue claire, c’est que la Belgique est privée de Romelu Lukaku, qui est blessé. Son adjoint supposé, Michy Batshuayi, a laissé beaucoup à désirer. Il n’a joué aucun rôle dans la défaite 1-0 contre les Pays-Bas, un match que la Belgique devait gagner par au moins trois buts pour passer au tour suivant. Il s’agit de la première défaite depuis la demi-finale de la Coupe du monde 2018, au cours de laquelle la Belgique s’était inclinée sans marquer de but. En seconde période, Batshuayi a été remplacé par Charles De Ketelaere, un joueur de Milan qui n’a pas non plus réussi à avoir un impact en jouant en tant que faux neuf. Au grand soulagement de la Belgique, Lukaku devrait faire son retour sur le terrain après s’être remis d’une blessure à la cuisse. Les chances de la Belgique pourraient dépendre de lui.

L’ALLEMAGNE DANS LE MARASME

Les matchs des Allemands contre l’Angleterre et la Hongrie ont soulevé de nombreuses questions. L’Allemagne venait de remporter une victoire 5-2 sur une Italie en perte de vitesse en juin, mais elle n’a pas réussi à percer une défense bien organisée contre la Hongrie, qui l’a battue 1-0 à l’extérieur, et a laissé filer une avance de 2-0 lors du match nul 3-3 contre l’Angleterre grâce à un but de Kai Havertz en fin de match. Havertz et Jamal Musiala ont été les seuls points positifs des deux derniers matches de l’Allemagne, qui a montré une défense fragile. Leur victoire contre l’Italie, en revanche, était leur seule victoire sur leurs sept derniers matches.

L’ESPAGNE, AVEC DES PERSPECTIVES D’AVENIR MEILLEURES

Les champions 2010 sont l’une des rares grandes équipes européennes à arriver au Qatar portées par leurs récents résultats, après s’être à nouveau qualifiées pour la finale de la Ligue des Nations grâce à une victoire 1-0 sur le Portugal. L’équipe de Luis Enrique s’est remise de sa défaite contre la Suisse qui a mis fin à sa série de 22 matches sans défaite. L’Espagne n’avait pas battu le Portugal depuis près de deux décennies. Nico Williams aurait pu assurer sa place dans l’équipe après avoir fourni la passe qui a permis à Alvaro Morata de marquer à deux minutes du terme contre le Portugal.

Retour haut de page