Xavi révèle son plan pour éradiquer le virus de la FIFA : “Je considère que c’est une bonne solution, mais cela ne dépend pas de moi.

Carlos

1 octobre 2022 07:02

Le FC Barcelone a été le plus durement touché par la journée FIFA, avec cinq blessures pendant la pause internationale, et pas seulement cela, des joueurs importants comme Ronald Araújo, Jules Koundé, De Jong, Dembélé et Memphis Depay ont également été blessés.

Jouez sur les meilleurs sites de paris sportif de 2023

Vbet Sport

Bonus

100 €

Betclic Sport

Bonus

100 €

Bwin.fr

Bonus

120 €

Netbet.fr

Bonus

100 €

Betway.fr

Bonus

100 €

Face à cela, Xavi Hernandez, entraîneur de l’équipe culé a fait une proposition pour que cela ne continue pas à se produire, que oui, il a assuré que c’est à la FIFA de prendre leur plan.

La réaction d’Iker Casillas aux rumeurs le liant à Shakira, l’ex-compagne de Piqué, est sans appel.

Le DT a également évoqué le match contre Majorque, une visite qui pourrait mettre en péril la série d’invincibilité du FC Barcelone en Liga.

Match
“C’est un match difficile, loin de chez nous. Aguirre prend toujours le dessus sur les équipes, il est très fort défensivement. Avec le coup de pied arrêté. Ils sont dans un bon moment. Et après les équipes nationales, c’est toujours difficile pour nous.

Préparation physique
“Cela me frustre mais je dois penser positivement. Nous ne pouvons pas trouver d’explication, c’est multifactoriel et chaque joueur est différent. C’est arrivé. Nous allons essayer de ne pas laisser cela nous arriver. Plus de précaution, de prévention… nous allons parler aux équipes nationales. On ne sait pas si c’est le voyage, la charge de matches, la méthodologie… on ne cherche pas les coupables. C’est malheureux, mais il y a un petit fléau de blessures. Il est temps de montrer que nous avons une grande équipe”.

Défense
“Il y a plusieurs options. On va voir comment va Sergi, Marc Casadó est monté, on peut utiliser trois défenseurs centraux, on peut utiliser un arrière gauche…”.

Thiago Silva s’en prend à Casemiro à trois reprises pendant un match du Brésil et voici sa réaction épique (VIDEO)

Solution au virus de la FIFA
“La FIFA a aussi un plan pour avoir une Coupe du monde tous les deux ans, il y a une controverse. Il y a un plan de sélection pendant un mois et demi et ensuite, c’est tout pour les clubs. Ce serait mieux comme ça. Je le vois comme une bonne chose, mais cela ne dépend pas de moi”.

Dembélé
“Il est à cent pour cent. Il est disponible”.

Sélections
“J’ai une très bonne relation avec Luis Enrique. J’ai des contacts avec lui, c’est tout. Nous appelons l’entraîneur de chaque joueur pour contrer les accusations, mais c’est du football et ils ont été blessés. Il n’y a pas d’excuses. Nous devons continuer à travailler. Dans l’équipe nationale, ils travaillent très bien sur les exigences physiques”.

Koundé
“Nous avons toujours à l’esprit qu’ils reviennent à 100 %. Quel que soit le match, nous voulons qu’ils reviennent bien.

Blessures
“C’est malheureux, Hector a aussi été blessé avec nous. Nous ne blâmons personne. C’est la méthodologie, la fatigue… Tout le monde est nécessaire”.

Pétition du Chili et du Pérou au TAS pour disqualifier l’Équateur de la Coupe du monde.

Filiale
“Celui qui est prêt, j’essaie de le faire jouer. Balde a 18 ans. Celui qui est prêt, jouons. Je suis en communication avec Rafa Márquez”.

Arrière droit
“Nous avons le temps de faire revenir beaucoup d’entre eux, à l’exception de Ronald, en deux ou trois matchs. Nous nous efforcerons de les ramener à 100 % dès que possible. En quelques heures, ils sont tombés. J’ai trouvé que c’était une honte.

Blessé
“Je suis ennuyé par Ronald’s parce que c’est du long terme. Il a dû être opéré. C’est celui qui me fait le plus de peine, pour le joueur et pour l’équipe. Mais nous devons l’accepter. Ce sera une opportunité pour les autres.

Luis Enrique
“Je pense que l’environnement de toute équipe en Espagne est très critique. Dans les clubs et dans l’équipe nationale encore plus. Il y a beaucoup de moments où vous voyez que c’est injuste, c’est Barcelone, la Catalogne, l’Espagne… c’est à prendre ou à laisser. Nous savons ce qu’est ce métier et la critique. Nous n’arrêterons pas de travailler parce qu’il y a un débat. Sinon, on rentre à la maison.

Leadership
“Je pense à gagner demain. Si nous sommes des leaders à la fin de la journée, tant mieux. Mais d’abord, nous devons gagner. Majorque est une équipe qui a beaucoup d’âme, qui travaille très bien, qui est très compétitive. Nous l’avons vu au Bernabéu”.

Busquets
“Il a dit qu’il n’a rien décidé concernant son avenir, il le dira à la fin de la saison. Il fera le point et verra ce qu’il a fait”.

L’année dernière
“Ça a beaucoup changé, du jour au lendemain. Nous sommes en meilleure forme qu’à l’époque”.

Calendrier
“C’est une période importante de la saison, nous devons être compétitifs dans ces matchs de LaLiga et de Ligue des Champions. Ils seront importants”.

Éric García et Christensen
“Les cinq défenseurs centraux sont une garantie. Je ne regarde pas qui joue mais qui ou ce dont j’ai besoin. Je regarde aussi la charge physique. Les deux sont à un bon niveau”.

Seau
“Tous les matchs sont exigeants car trois points se valent. Cela dépend du jeu et du moment, je mets l’un ou l’autre. Vous devez faire des rotations. Tout le monde va jouer et ils seront importants et ils doivent être prêts”.

Koundé
“Il y a plusieurs options pour l’arrière latéral. Je vois Sergi plutôt comme un milieu de terrain. Frenkie ou Gavi pourraient également jouer. Mais il doit s’agir davantage d’un profil défensif que d’un milieu de terrain. Il y a des joueurs très polyvalents.

Casadó
“C’est un footballeur polyvalent qui a de l’âme et qui est très compétitif. Il a joué en tant que pivot, intérieur, arrière central, arrière complet….. Il a aussi du caractère. Il est une autre alternative que nous avons. Je l’aime bien et c’est pour cela qu’il est avec nous”.

Ansu Fati
“Il se débrouille très bien. Ces deux semaines, je l’ai vu très bien. Et je suis très heureux de la façon dont il s’est entraîné. N’importe qui d’autre se serait effondré pour ne pas être entré dans l’équipe nationale”.

Calendrier
“Nous ne décidons pas nous-mêmes. Nous en reparlerons lors du congrès des entraîneurs. C’est un calendrier très exigeant et nous devons nous adapter”.